Le facteur oublié du référencement qui vous manque pour réussir votre stratégie de visibilité

Dans cet article nous allons parler d’un facteur de référencement que la plupart des référenceurs ne prennent pas en compte: ce n’est pas qu’ils ne connaissent pas ce facteur, c’est juste qu’ils ne l’optimisent pas. Ce facteur c’est l’engagement. Quand je vous parle d’engagement, je ne parle pas de l’engagement sur votre site internet mais bien de l’engagement général sur le web autour de votre site ou de votre marque.

L’engagement: facteur seo multicitères

engagement: critère seo

Cet engagement se manifeste par plusieurs critères, on va les lister:

Premier critère, vous avez le trafic direct : ce sont tout simplement les gens qui vont rentrer directement votre URL dans leur barre de navigation et vont arriver directement sur votre site.

Vous avez également en deuxième critère les recherches de notoriété. Pour rappel, une recherche de notoriété c’est lorsque quelqu’un va taper le nom de votre site sur une recherche Google.

Ensuite en troisième critère, vous allez avoir le temps passé sur le site et par corrélation vous allez aussi avoir le pogo-sticking en quatrième critère, dont on a déjà parlé dans un autre article, sur marketinghack.fr

Autre critère, vous avez le trafic sortant : en gros c’est le trafic que vous envoyez vers le reste du web. Google est capable de l’interpréter, à plus forte raison si vous avez Chrome, Android Analytics ou tout autre « plug-in ou service maison » de Google.

Enfin, dernier critère et certainement le plus important, vous avez le critère que je vais appeler le « critère d’amplification » qui regroupe en fait toutes les formes de presse, de relations publiques, et auquel vous pouvez également ajouter tous les médias sociaux. Je vous parle de critères, mais la vraie question c’est « Quelles évidences a-t-on que ces critères participent bien au positionnement et aux algorithmes de Google ? »

Alors quand je vous dit que Google prend en compte le facteur de l’engagement dans son algorithme, j’extrapole! En effet, Google n’a jamais confirmé que ce facteur participait au SEO. Pour autant, tous les tests menés depuis plusieurs années par les référenceurs tendent à démontrer que c’est le cas

Mais alors si il y a un quasi consensus sur ce critère pourquoi personne ne l’optimise?

« Si le critère de l’engagement participe au positionnement et à l’algorithme de Google, pourquoi les référenceurs n’optimisent-ils pas ces critères ? »

Je dénombre trois freins majeurs à l’optimisation de l’engagement:

Premier problème: Le manque de lattitude

Clairement, nous n’avons pas la main sur tout! Le référenceur ne va s’occuper que de référencement, et si le référenceur est par exemple sur un projet important dans une entreprise et qu’il souhaite « avoir la main » sur des éléments pris en charge par la communication, cela peut à priori amener à des clashs ou à des batailles politiques.

Donc le premier problème évident est que les stratégies digitales sont multicanales. A ce titre, plusieurs départements interagissent et si vous n’avez une bonne politique de communication interne, optimiser l’engagement risque d’être compliqué. Je parle ici de vécu avec par exemple une entreprise dont le service communication a lancé une campagne d’affichage nationale sans intégrer l’url du site, de Q/R code, d’accès au réseau sociaux. Pour faire court, l’équipe digitale n’a pas été consultée.

Deuxième problème : le critère d’engagement est difficilement quantifiable et mesurable

Pas besoin de m’étendre ici, tous les outils existants ne donnent que des informations succinctes sur l’engagement. En fait, les seules informations fiables émanent des réseaux sociaux.

Par ricochet cela nous amène directement au troisième problème :

Troisième problème: Les apports de ces critères, que l’on a listé précédemment, ne sont pas directs ni instantanés

En effet, pour être explicite, prenons l’exemple du Netlinking. Je mets en place une stratégie de netlinking à un instant T, les résultats seront visibles T+X semaines plus tard sur des outils comme Analytics, puisque mon optimisation aura un impact sur mon trafic et mes positions. Or, ce n’est pas du tout le cas avec l’engagement et ce manque d’informations, ce manque de retours fait aussi que les référenceurs mettent de côté ce critère qu’est l’engagement.

Des solutions existent-elles?

La réponse et oui. J’en ai listé trois mais si vous en voyez d’autres, n’hésitez pas à les partager :)

La première, c’est tout simplement de développer ses réseaux. Attention, quand je vous parle de réseaux, je ne vous parle pas de réseaux sociaux. Je vous parle vraiment de votre réseau dans la vie réelle c’est-à-dire vos pairs, vos collègues : ce sont les premières personnes qui vont créer du bruit autour de votre marque, autour de votre site internet et donc ce sont vraiment les personnes qu’il faut toucher.

Deuxième solution : on doit tout simplement utiliser tous les outils de mesure à notre disposition, comme Analytics ou Webmaster Tools mais aussi tous les outils de mesure sociale : en gros ce n’est pas ce qu’il manque, vous avez des outils comme Socialshaker, Radian6, Tagboard j’en passe et des meilleurs. L’important ici ne va pas être de se fier exactement au résultat parce qu’on est, comme on l’a dit précédemment, sur des résultats qui ne sont pas quantifiables instantanément, qui vont avoir un impact sur la durée mais qu’il est très difficile d’estimer mais par contre ça va vous donner des tendances, et c’est vraiment ces tendances qu’il va falloir analyser.

Même si ces outils analysent « que » l’engagement social, il n’en demeure pas moins que ces derniers sont le seul indicateur fiable à notre disposition. On peut donc supposer que l’échantillon social sera représentatif du bruit total généré par l’engagement de votre site. Je sais c’est biaisé mais ici j’ai pas trouvé mieux.

Klout: outil de mesure sociale

 

Dernière solution: il va falloir travailler non plus avec des metrics comme je viens de le dire mais avec des courbes de tendance. En effet, la seule façon d’interpréter l’engagement c’est via des courbes de tendance.

Tout ce que je viens de vous dire, s’inscrit naturellement dans une stratégie multicanale, en effet comme dit précédemment et depuis pas mal de temps maintenant, Google favorise les sites qui ont mis en place des stratégies multicanales. Une stratégie multicanale c’est tout simplement un site qui utilise tous les moyens de communication et de vente à sa disposition. Avantage cette stratégie est assurément la meilleure en terme de génération de bruit sur le web. Donc si vous voulez optimiser le critère engagement de votre site, pensez multicanal.

 Sébastien

NOS FORMATIONS LES PLUS POPULAIRES

Marketing HackAdémie: 2 formations par mois

Marketing hackAdémie est notre académie des entrepreneurs malins et ambitieux. Notre devise: n'importe qui peut réussir en ligne mais pas en faisant comme tout le monde. En nous rejoignant, vous obtiendrez une nouvelle formation inédite tous les 15 jours ! Chaque formation est disponible en streaming et en téléchargement. Vous pouvez tester notre offre sans aucun engagement.

Gagner 50€ par prospect: la méthode complète

Dans cette formation, vous allez voir comment créer des tunnels de vente qui permettent de gagner plus de 50€ par prospect. Vous verrez également mes stratégies pour investir 1€ en publicité et en gagner plus de 5. C'est une de mes formations les plus complètes. Vous découvrirez mes meilleures stratégies en 6 modules. Nous verrons comment créer vos tunnels, comment les tester et les optimiser. Vous verrez aussi comment je créé mes publicités de A à Z. Toutes la partie technique est également détaillée dans chaque module.

Créer un annuaire local qui rapporte 3000€ par mois

Cette formation inédite vous montre comment créer un annuaire local de professionnels. Ce type d'annuaire peut rapporter 3000€ par mois et beaucoup plus. Tout dépend de la niche que vous choisirez. Tout d'abord, nous verrons comment choisir une niche rentable et comment identifier la concurrence. Ensuite, nous verrons comment créer l'annuaire, quel thème choisir et comment le configurer. Ensuite, nous verrons comment optimiser l'annuaire avec des stratégies de référencement avancées. Enfin, vous verrez 4 techniques pour monétiser votre annuaire rapidement en diversifiant vos sources de revenus.

6900€ par mois avec un blog, en automatique

Découvrez une des formations les plus poussées en francophonie pour générer des revenus avec un blog. Vous allez accéder à des techniques marketing inédites. Inutile de perdre votre temps à rédiger un article par jour. 30 contenus suffisent pour mettre votre blog sur pilote automatique et gagner plus de 7000€ par mois. Mais attention ! Il ne suffit pas d'appuyer sur un bouton. Il faudra appliquer des stratégies pointues et cela demande du travail !

Comment passer de 0 à 25000€ par mois, en 6 mois

Je vais vous montrer comment je suis passé de 0 à 25 000€ par mois, en 6 mois, sur mon dernier blog. Cette formation est unique. Je dévoile toutes les stratégies que j'ai utilisé pour atteindre et stabiliser près de 30 000€ de chiffre d'affaires mensuel avec mon blog. Vous verrez que ce n'est pas en appliquant des stratégies conventionnelles que vous réussirez. Cette formation est faite pour vous si vous souhaitez avancer vite et que vous ne avez marre de perdre votre temps avec des conseils pour débutants.

Comment créer et monétiser un VLOG

Un blog vidéo ou VLOG est un des moyens les plus simples de gagner sa vie en ligne. Mais, comme d'habitude, pas en faisant comme tout le monde. Dans cette formation ultra complète, vous allez voir comment créer votre vlog afin d'en vivre en 2 mois. Je vous montre comment créer vos contenus, comment vous faire connaître etc. Nous verrons aussi toute la partie montage vidéo et comment monétiser votre VLOG au maximum.

Étiquettes : , ,

Commentaires

1 Comment

Leave A Response

* Denotes Required Field